PLATEFORME RESSOURCES

En allant à l'école... tangram - retours

PÉDIBUS, la démarche

Pédibus est une adaptation pour l’exposition Des marches, démarches d’un atelier participatif encadré durant le printemps 2019 par Olivier Boussant (ateliers Sud Side) au cœur de la cité de la Busserine, dans les quartiers nord de Marseille.

Le projet d’un pédibus au sein de la cité de la Busserine est l’initiative de parents d’élèves suite à un accident de circulation touchant une enfant sur le trajet de l’école. Dans le cadre de leurs actions culturelles de proximité, les ateliers Sud Side sont interpelés pour la conception et la réalisation du mobilier urbain et de la signalétique accompagnant la mise en place de deux lignes de pédibus. En termes d’inscription dans le quartier, l’ambition est que toutes les étapes du projet reposent sur la concertation et l’implication des habitants et des acteurs de terrain.

La signalétique d’un pédibus concerne le marquage du cheminement des enfants et des parents sur le trajet de l’école. Elle pose la question de son aspect graphique, de sa pérennité dans l’espace et le temps mais également de son appropriation par les utilisateurs de différentes générations.

La figure thématique du tangram est retenue pour son aspect ludique qui le relie à l’enfance, pour son approche et son utilisation qui sont totalement adaptées à des élèves d’école primaire tout en offrant à la maturité des adultes la complexité des casse-têtes. Enfin, l’esthétisme particulier des figures réalisées permet de développer une ligne graphique marquée, fortement identifiable et facilement déclinable pour la réalisation d’un marquage au sol.

S’inspirant du poème de Jacques Prévert En sortant de l’école, les différents participants choisissent un personnage ou un objet réel ou imaginaire que l’on pourrait croiser sur le chemin de l’école.
Quarante-et-une figures sont ainsi réalisées en tangram puis adaptées sous forme de pochoirs pour prendre place toutes les dizaines de mètres environ le long des deux parcours des lignes de pédibus.

Le tangram étant constitué de sept pièces avec des formes différentes (cinq triangles, un carré et un parallélogramme), le principe retenu est de relier les figures choisies par les participants par ces sept formes comme si les pièces constituaient une farandole avant de se réunir. Les pointillés et les figures reprennent les couleurs des lignes du pédibus (une ligne avec des couleurs chaudes – jaune et rouge – et une ligne avec des couleurs froides – bleu et vert).

La dimension verticale et l’échelle humaine étant absentes du marquage (de petites dimensions et présent au sol uniquement), le dispositif a été complété par la peinture de silhouettes d’élèves sur la façade de l’école.

Ce projet a été conçu et encadré par Olivier Boussant en collaboration avec Alain Arraez, Raphaël Joffrin et Perrine Quénu.
Il a été produit par les ateliers Sud Side grâce au soutien de la Politique de la ville et de la fondation Logirem.
Il n’aurait pu être réalisé sans l’initiative des parents d’élèves de l’association Art qu’en ciel et des partenariats d’Adélies, de l’Addap 13, du centre social de l’Agora, et surtout des élèves des classes d’Adèle Patillot et de Justine Vidal de l’école primaire de la Busserine.

Olivier Bousssant

©perrinequenu & olivier B.

Date : 
Mardi, 3 septembre, 2019
Type de projet : 
2019