RAPPORT MORAL 2008

Rapport Moral du Président

Le temps est compliqué comme une anguille mazoutée.
Quand on pense le tenir, visqueux, il se taille en zigzags.
Les bons souvenirs de 2008 restent, les autres comme des métaux lourds de conséquence ont coulé,
ils sont bien là mais, ivresse des profondeurs, on croit ne plus les apercevoir...
Mais parlons de ce qui s’est passé au présent, c’est à dire cette seconde qui n’existe pas, éclate et disparaît en mémoire.
Tous ces chantiers, ces créations, ces passages de savoir-faire : Citron Jaune, thermophones, transparence et pour évoquer ce qui n’existe pas encore ce chantier, cette Cité, “Le Projet”.
Et Marseille 2013 ? l'odyssée de l’estrasse... qui aura le pouvoir ?
A tous les coups, ce n’est pas l’artiste qui gagne.
Une année 2008, belle d’avant la crise, une enfant de l’embauche et du bénéf’.
Camarades, restons réveillés et continuons de descendre dans les abysses chercher l’ensemble,
l’intelligence collective, la solidarité pour arracher aux vases du fond cette énergie qui nous a fondé.
Oui, je sais tous les ans je vous ressors le temps qui passe et patati et patata. Le collectif.
Que voulez-vous il y a des sujets qui ne s’usent pas et qui peuplent nos obsessions.
Pardonnez-mois ce bégaiement spacio-temporel.

Jean-Charles Bou-Haniche, Président
Marseille, le 12 juin 2009